Profession écrivain public

Depuis la nuit des temps, les hommes ont toujours ressenti l’envie et le besoin de transmettre par écrit leurs paroles, leurs pensées, leurs désirs

Écrivain public, un vieux métier d’avenir*

Un écrivain public, c’est quelqu’un qui écrit pour les autres, à la place des autres. C’est aussi quelqu’un qui sait écouter et se mettre dans la peau des autres. C’est tout cela. Cette simple définition a traversé les époques et les révolutions sans prendre une seule ride.

ecrivain public autrefoisTout ce qui compte doit être écrit, et tout ce qui est écrit compte

Si l’image de l’écrivain public d’autrefois est celle d’un vieux scribe à la peau parcheminée, installé sur une table bancale dans un coin de la place du village, courbant sous la dictée hésitante d’un peuple inculte et besogneux, cette image est remplacée aujourd’hui par celle de l’écrivain public moderne, équipé de toute la technologie de pointe hautement performante que l’on connaît. Et si les clients de l’écrivain public de jadis étaient majoritairement issus du peuple, analphabètes et illettrés, la clientèle actuelle s’est diversifiée, et les demandes de prestations aussi. L’écrivain public reçoit aussi bien des personnes en situation d’illettrisme que des étudiants, des retraités, des chefs d’entreprise, des représentants de collectivités locales, et toute une clientèle de plus en plus érudite et cultivée, mais aussi de plus en plus pressée et débordée, accaparée par d’autres charges de travail…

Pourtant, si les moyens et la clientèle de l’écrivain public ont évolué, sa mission, elle, est restée intacte: écouter, transcrire, lire, se documenter, vérifier, rédiger, relire, corriger, réécrire, suggérer, proposer… en se mettant toujours à la place du client, mais sans jamais “prendre” sa place.

L’écrivain public est le trait d’union qui relie le client à son destinataire

*Geneviève Madou, Éditions du Puits Fleuri, 2009, ISBN: 9782867393914.

 

Le profil de l’écrivain public d’aujourd’hui

Plus de 1000 écrivains publics professionnels sont inscrits dans les pages jaunes. Et c’est sans compter le nombre d’écrivains publics bénévoles qui travaillent dans l’ombre, intervenant la plupart du temps dans des structures locales pour une assistance administrative ou sociale.cabinet ecrivain public

Une enquête récemment réalisée par le Syndicat national des prestataires et conseils en écriture** permet de dresser le profil type des écrivains publics professionnels en activité aujourd’hui. En voici un extrait:

  • 80% des écrivains publics sont des femmes;
  • les deux tiers sont âgés de plus de 46 ans (écrivain public est bien souvent un métier de reconversion ou de complément d’activité);
  • un tiers exercent par ailleurs une autre activité professionnelle et 18 % sont des retraités (écrivain public est un métier peu lucratif, du moins au début);
  • plus de la moitié des écrivains publics sont issus de professions intellectuelles supérieures (professorat, médecine, psychologie, communication , droit, etc.), ce qui fait toute la richesse et la variété de ce métier;
  • les deux tiers ont suivi une formation spécifique pour s’initier au métier d’écrivain public;
  • la plupart exercent en télétravail, et se rendent parfois au domicile des clients pour les travaux qui ne peuvent être réalisés à distance;
  • certains assurent des permanences socio-administratives dans des institutions locales.

**Source : Enquête SNPCE 2020 sur les prestataires et conseils en écriture