LA covid ou LE covid

Dire LA covid est assez bizarre, non ? Pourtant, on l’entend à longueur de journaux, d’émissions, de discussions, les médias relaient H24 ce défaut de traduction depuis quelques mois.

La dissection de ce terme « covid » fait apparaître qu’il s’agit de l’acronyme anglais  employé pour « Coronavirus disease », so we say « the coronavirus disease » or « the covid »… Or, dans la langue anglaise, nous savons bien que les noms ne sont ni féminin ni masculin, mais neutre. Alors si « the disease » se traduit bien par « la maladie » en français, il ne faut pas pour autant faire l’amalgame, et traduire « the covid » par « la covid », puisque covid est un mot à part entière donc « the covid » se traduit bien par « le covid », le déterminant neutre en français étant « le »…

À qui la faute ?…

Le 7 mai dernier, l’Académie française dénonçaient l’emploi fautif du déterminant « le » covid à la place de « la » covid. On remarque dans leur article que les académiciens traitent de la même façon les abréviations (SNCF, CIA, FBI, etc.) que « covid », qui évoque davantage un nouveau terme qu’une abréviation classique. C’est ce qui est perturbant d’ailleurs. Notons qu’il y a quelques décennies, nous avions traduit « the AIDS » (Associated Immuno Depressive Syndrome) par « le SIDA » (syndrome d’immunodépression acquise). Pourquoi alors maintenant fait-on d’un terme anglosaxon un terme français sans même le traduire auparavant ? Si on suit la bonne vieille logique habituelle – celle qui n’emprunte pas de raccourci – il aurait fallu traduire « the covid » (coronavirus disease) par « la macov » (maladie du coronavirus), isn’t it ?

On remarque d’ailleurs au passage que « coronavirus disease » est un mélange de latin et d’anglais ! Comment ne pas y perdre son français ?