La réforme de l’orthographe à l’école

Ça y est enfin ! La fameuse réforme de l’orthographe publiée au J.O. n°100 du 6 décembre 1990 par le Conseil supérieur de la langue française est entrée en vigueur dans les manuels scolaires à la rentrée 2016. Visant à mettre fin à ce qui pouvait sembler être des anomalies et des absurdités dans la langue de Molière, cette réforme fait la chasse aux chapeaux, traits d’union et autres fioritures de nos écrits. Ce ne sont pas moins de 2400 mots qui sont ainsi touchés dans leur substantifique moelle.

Jusqu’à présent, les deux types d’orthographe cohabitaient en harmonie. Le passage aux nouvelles règles s’opérant tout en diplomatie… mais également tout en confusion, il faut bien l’avouer. Bien souvent, on pouvait se retrouver bloqué le stylo en l’air à ne plus savoir comment écrire tel ou tel mot. Et les dictionnaires, qui font force de loi en matière d’orthographe, adoptaient les rectifications à leur convenance. Quant aux correcteurs informatiques, certains sont dotés des deux types d’orthographe, offrant au choix leur utilisation exclusive ou bien concomitante, tandis que d’autres ne sévissent encore que dans l’ancienne version. Les choses vont au moins y gagner en clarté, car nous n’aurons plus à choisir, mais seulement à obéir aux nouvelles règles.

On peut toutefois se demander si, à l’heure où près de la moitié des Français sont en conflit avec leur orthographe, ces arrangements vont réellement les aider…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *